Les ostéopathes labellisés Pôle Equilibre&Santé sont formés pour prendre en charge chaque individu en tenant compte de son environnement socio-professionnel. En effet, toute souffrance, qu’elle soit physique ou morale, doit être considérée dans son contexte et l’activité professionnelle en est le meilleur exemple car elle conditionne inévitablement le bien-être et la santé de chacun. Votre ostéopathe membre ou collaborateur de Pôle Equilibre&Santé a les capacités de s’adapter aux différentes situations que l’on peut rencontrer dans le cadre du soin ostéopathique en entreprise.

Ostéopathie Entrepise
shadow

Ostéopathie et TMS

Que désigne le terme TMS ?

Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) désignent un ensemble d’affections péri-articulaires qui touchent les tissus mous à savoir les muscles, les tendons, les cartilages, les nerfs et les vaisseaux. Ces atteintes peuvent toucher notamment les membres inférieurs, les membres supérieurs et la colonne vertébrale. Ils provoquent des douleurs et une gêne dans les mouvements pouvant entraîner un handicap sérieux dans la vie professionnelle comme dans la vie privée. Toutes les activités, surtout soutenues, peuvent entraîner l’apparition de Troubles Musculo-Squelettiques. Cependant, le lien entre des activités professionnelles et la survenue et l’aggravation des TMS est aujourd’hui bien établi : gestes répétitifs, cadences imposées, postures statiques, contraintes de temps, mauvaise conception des outils de travail… De plus, certains facteurs aggravants comme le froid, les vibrations, les risques psycho-sociaux…etc, incombant à l’environnement de travail, peuvent venir favoriser l’apparition ou la persistance de TMS.

Selon la CNAM (Caisse nationale de l’assurance maladie), en 2010 :

  • Les TMS représentent 85% des causes de maladies professionnelles.
  • On retrouve 40 % de séquelles (incapacité permanente ou partielle de travail) après un des TMS.
  • Les TMS sont le 1er facteur d’inaptitude professionnelle, ce qui en fait également un des premiers coût en terme d'accident du travail pour une entreprise.
  • 100 000 accidents de travail sont des lombalgies, pour la plupart fonctionnelles et donc traitable par un ostéopathe en entreprise.
  • Un coût moyen de 21 152 € par salarié pour l'entreprise (pour un cas de TMS).
  • La perte de 9,7 millions de journées de travail et un coût 930 millions d’euros par an.
  • Une augmentation de 13% depuis 1995, sans signes de baisse pour les années à venir, surtout avec le vieillissement de la population.

Selon l’INVS (institut de veille sanitaire), pour les salariés entre 20 et 59 ans :

  • 15% des femmes et 11% des hommes ont des TMS liés aux membres supérieurs (épaule, coude, poignet).
  • 17% des femmes et 16% des hommes ont des TMS liés aux rachis lombaires (bas du dos).

17% des femmes et 16% des hommes ont des TMS liés aux rachis lombaires (bas du dos) Prévenir le risque lié aux TMS est devenu un véritable enjeu économique et social. Le sujet est devenu une des questions les plus préoccupantes dans le domaine de la santé au travail, compte tenu des conséquences humaines graves qu’ils entrainent pour les salariés et les coûts importants qu’ils engendrent pour les entreprises et collectivités. Plusieurs enquêtes faites par la caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) ont montré une émergence de ces troubles : un salarié sur quatre subirait des contraintes articulaires potentiellement génératrices de TMS*. Les TMS constituent actuellement les pathologies professionnelles de loin les plus répandues dans les pays industrialisés.

Poignet / 29%
Coude / 43%
Epaule / 59%
Rachis / 70%
Jambes / 30%
Syndromes Multiples / 41%

*Ces pathologies représentent près de 70% des maladies professionnelles reconnues, ils ont engendré 9,7 millions de journées de travail et couté 930 millions d’euro au régime général en 2010 (source CNAMTS et CCMSA).

Intérêt de l’ostéopathie lors de TMS :

Votre ostéopathe en entreprise peut avoir un rôle curatif lors de l’apparitions de douleurs, mais aussi un rôle préventif et de conseils lors d’un suivi régulier afin de limiter aux mieux les arrêts de travail ainsi que les maux qui en découlent. L’ostéopathe va s’attacher à améliorer le bien-être des salariés et diminuer pour les entreprise les coûts et les pertes de rentabilité liées aux multiples arrêts de travail.

Ostéopathie et Stress

Qu'est ce que le Stress ?

Le système nerveux conditionne tout ce qui se passe au sein de nos organismes. La partie du système nerveux que nous ne contrôlons pas, qu’on nomme Système Nerveux Végétatif (ou autonome), contrôle les fonctions vitales de notre corps comme les pulsations cardiaques, le rythme respiratoire, la digestion…
Les situations stressantes provoquent la synthèse de médiateurs chimiques (Adrénaline, Noradrénaline…) qui vont influer sur ce Système Nerveux Végétatif et provoquer par exemple l’augmentation des pulsations cardiaques, l’augmentation de la sudation, des troubles du sommeil… Ces différentes manifestations peuvent rapidement rendre notre quotidien insupportable et fragiliser notre santé.

Aujourd’hui, il n’est pas rare qu’un salarié soit contraint de demander un arrêt de travail à cause de «surmenage». Ce phénomène de «burn out» survient quand l’organisme ne peut plus supporter le rythme imposé et la fatigue physique et morale confondues ont raison des capacités du salarié à gérer les situations stressantes.
Il ne faut pas considérer simplement «le stress» mais bel et bien «les stress» car chaque individu est plus au moins sensible à un type de stress particulier et chacun réagit différemment selon la situation auquel il est confronté. En effet, certains agents de stress mal ressentis par des individus paraissent à d’autres tout à fait anodins. A l’ère des objectifs, des obligations de résultat, du toujours plus vite et toujours plus efficace, nos organismes sont soumis à rude épreuve.

Le stress au travail représente un véritable problème de santé public touchant aujourd’hui des millions de personnes :

  • 20 % des salariés européens estiment que leur santé est affectée par des problèmes de stress au travail.
  • Le stress arrive en 3ème position des problèmes de santé au travail après les douleurs du dos, les troubles musculo-squelettiques (enquête de la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de travail 2005).
  • En France le coût social du stress au travail est compris entre 830 et 1 656 millions d'euros, ce qui représente 10 à 20 % des dépenses de la branche accidents du travail / maladies professionnelles de la sécurité sociale. (INRS. Institut National de Recherche et de Sécurité).
  • Le stress est en nette augmentation dans les catégories supérieures (47%) et pour les cadres supérieurs (57%). (Enquête ANACT/CSA résultats communiqués lors de la 6ème semaine pour la qualité de vie au travail en juin 2009).
  • En France, 9 cadres sur 10 se déclarent être plus stressés aujourd'hui qu'il y a dix ans. (Sondage Sofrès).

Selon les situations de travail, les facteurs de stress peuvent se neutraliser ou, au contraire, se renforcer. Les études faites par l'INRS montrent que les facteurs de stress au travail sont plus néfastes pour la santé quand :

  • Ils s’inscrivent dans la durée : l’état de stress chronique représente un risque pour la santé.
  • Ils sont subis : les facteurs de stress subis sont vécus plus difficilement. Une infirmière hospitalière pourra, par exemple, supporter la confrontation à la maladie, inhérente à son métier. En revanche, elle acceptera mal la pression du temps qui l’empêche d’être à l’écoute des malades.
  • Ils sont nombreux : l’accumulation des facteurs de stress est un élément aggravant. Par exemple, dans certains centres d’appels téléphoniques, dans une ambiance bruyante, les employés doivent, dans un temps limité, respecter un script de conversation avec le client tout en répondant à ses questions et en remplissant une fiche informatique. À l’écran, s’affiche le nombre de clients en attente.
  • Ils sont incompatibles : la coexistence de certains facteurs de stress antagonistes affecte particulièrement la santé. C’est le cas quand coexistent une forte exigence de la tâche et une faible marge de manœuvre , ou encore un déséquilibre entre les efforts consentis par les salariés et les bénéfices procurés par le travail (financiers ou autres).

Intérêt de l’ostéopathie lors du Stress :

Chaque ostéopathe en entreprise de Pôle Equilibre&Santé est en mesure de proposer un traitement qui pourra du mieux possible, et selon les possibilités de chaque individu, influer sur la gestion du stress par un travail sur ce système nerveux. Directement ou indirectement, l’ostéopathe vous aidera à corriger tout déséquilibre qui pourrait entraver votre capacité à gérer le stress.

Conséquences pour les Entreprises

Une des premières conséquences du mal-être, physique et/ou moral du salarié est l’absentéisme. L’absentéisme a des répercussions importantes sur l’organisation de l’entreprise, à la fois en terme de coût, de qualité (la gestion du personnel) et peut devenir problématique car il faut envisager des remplacements et des formations. Tout cela engendre une perte de productivité, de qualité, de compétences dont il est difficile de quantifier le réel préjudice pour les entreprises. De plus, il faut considérer l’influence qu’un absentéisme trop fréquent peut entraîner sur les relations sociales (un report de charge de travail et un absentéisme trop élevé peut miner à long terme la cohésion d’une équipe de travail).

Quelles attentes ? Quels besoins ?

Pour l’entreprise :

Réduire le coût des arrêts de travail : prévention des maladies professionnelles et prise en charge d’une affection le plus tôt possible, afin de limiter le temps d’arrêt de travail.
Effort en faveur du bien-être au travail : une des préoccupations actuelles du monde du travail concerne le bien-être au travail. En effet, on constate que les services à destination des salariés se multiplient, comme par exemple les crèches, les salles de détente et de repos ou encore les salles de sport. Ces efforts en faveur du confort ont un but économique puisque, à moyen terme, une entreprise où les employés sont en bonne santé, et ont le sentiment d’être pris en considération, sera une entreprise plus performante. En outre, beaucoup d’entreprises souhaitent garder leurs employés et ainsi éviter qu’ils soient inefficaces. La stabilité du personnel joue un rôle important dans la prévention des accidents du travail. Des employés bien formés et expérimentés sont une richesse pour l’entreprise.

Pour les salariés :

Leur 1er besoin est lié à l’existence de pathologies due à leurs activités professionnelles ce qui entraîne bien souvent des arrêts de travail. Dans un 2ème temps, ils ont besoin d’un suivi régulier à titre préventif car ils ont souvent peu de disponibilités lors des périodes d’activité intense de l’entreprise.