La période de la croissance et la puberté constituent les modifications les plus importantes que connait notre corps au cours de la vie. Ainsi, l’enfant se construit physiquement, intellectuellement et apprend à interagir avec le monde qui l’entoure. L’enfant apprend à marcher et donne lieu à toutes sortes de modifications de posture, dues à des nouvelles contraintes de gravité. Le port du cartable, la succion du pouce, ou encore une mauvaise position de travail devant le bureau, sont autant d’éléments qui pourront perturber son équilibre. Il connaitra inévitablement quelques chutes qui sont autant de micro-traumatismes qui pourront avoir des répercutions, à terme, sur sa santé et son bien-être. Ajoutons à cela la pratique de sports divers qui mettront à rude épreuve un corps en cours de constitution. Aussi, la croissance en elle-même peut engendrer des perturbations si celle-ci se déroule trop rapidement ou de manière anarchique, fragilisant la structure musculo-squelettique.

Les traitements orthodontiques, souvent nécessaires à l’adolescence, entraînent des compensations du corps humain coûteuses en énergie afin de maintenir une posture correcte. L’ostéopathe peut aider l’enfant à s’adapter du mieux possible à cette nouvelle contrainte apportée par la pose de l’appareil en s’assurant de l’ équilibre de la mâchoire et des structures qui y sont liées directement ou indirectement (muscles, ligaments, fascias, articulations...). En effet, les traitements orthodontiques peuvent créer des tensions au niveau de la mâchoire, du cou, de la musculature du haut du dos et même parfois encore plus à distance.

La colonne vertébrale est également le lieu de l’installation de scolioses ou attitudes scoliotiques que l’Ostéopathie peut aider à limiter, souvent en collaboration avec d’autres professionnels de la santé.

« Les enfants sont des adultes en devenir »

Enfant_Ostéopathie
shadow

La jeune adolescente connaîtra également ses premières règles qui en se mettant en place pourront parfois causer des douleurs. L’Ostéopathe peut prendre en charge avec efficacité ces divers problèmes et apporter à l’enfant ou l’adolescent du confort tout en le soulageant de certaines douleurs. Ceci dans une prise en charge souvent pluri-disciplinaire au service de la santé de nos jeunes pousses. L’Ostéopathe est donc un véritable compagnon durant la croissance.

Voici une liste de signes qui peuvent vous amener à faire consulter un ostéopathe à votre enfant :

  • Prévention : bilan annuel, début d’activité sportive ou pratique assidue d’un sport, premiers pas, préparation à une compétition sportive, port d’un appareil dentaire…
  • Scoliose, attitude scoliotique, enfant qui ne se tient pas droit…
  • Mal de dos, douleurs musculaires, ostéoarticulaires…
  • Troubles des cartilages de croissance (Osgood-Schlatter, Sever, Scheuermann…)
  • Tendinites (tendon d’Achille, coude, épaule…), douleurs des adducteurs et pubalgies (football)…
  • Maux de tête, céphalées, migraines, douleurs suite au port d’un appareil dentaire…
  • Douleurs abdominales, diarrhées, constipation, ballonnements, régurgitations…
  • Difficultés de concentration, dyslexie, énervement, hyper-activité, stress…
  • Troubles du sommeil...
  • Pleurs fréquents, enfant renfermé…
  • IMC (Insuffisance Motrice et Cérébrale)...
  • Hypertonie ou hypotonie, troubles psychomoteurs, retards…
  • Certains troubles auditifs et visuels fonctionnels...
  • Enurésie ou « pipi au lit »...
  • Port de semelles orthopédiques ou talonnettes...

La prise en charge de l’enfant par un ostéopathe ne remplace en aucun cas le suivi médical par son pédiatre ou par un autre spécialiste dont il aurait besoin. Ceci est encore plus préconisé chez l’enfant en pleine croissance. En effet, la pratique d’un sport traumatisant pour les articulations (judo, tennis, foot, basket…) peut entraîner l’apparition de pathologies des cartilages de croissance à l’origine de douleurs chroniques handicapantes et demandant l’arrêt complet de l’activité.